Identification de la formation
Code de formation: 
21INP
Thématique: 
Publics et services
Domaine - Formacode: 
direction établissement socioculturel

Depuis vingt ans, la présence dans les musées et les bibliothèques de biens culturels spoliés à des familles juives pendant la Seconde Guerre mondiale demeure un sujet sensible. 80 ans après les spoliations, la recherche de provenance progresse et il est possible de retrouver les propriétaires de ces œuvres et de les restituer à leurs ayants droit. L’État poursuit cette politique de réparation et de justice ; le ministère de la Culture et la Commission pour l’indemnisation des victimes de spoliations (CIVS) facilitent ces recherches pour faire davantage encore la lumière sur le parcours des œuvres..

Toutes les institutions patrimoniales peuvent être confrontées à cette question : les musées dépositaires d’œuvres « Musées nationaux récupération » (MNR), mais plus largement l’ensemble des musées, de tous statuts, qui peuvent détenir dans leurs collections des œuvres qui se révèlent avoir un parcours douteux, ou encore les bibliothèques publiques qui ont, elles aussi, reçu, ou acheté, des livres spoliés. Il appartient à ces institutions de préserver ces œuvres, de faire, dans la mesure du possible, la lumière sur leur provenance et de répondre à toute sollicitation extérieure, notamment de la part des familles spoliées.
Cette formation a pour but de présenter, aux professionnels des musées et des bibliothèques, comme aux responsables administratifs et culturels de l’État, des collectivités territoriales ou du secteur privé, les grands enjeux politiques de la recherche et de la restitution, les méthodes de la recherche de provenance, les obligations de mise en valeur et de présentation de ces œuvres au public. Elle vise à aider les professionnels à gérer au mieux ces œuvres et à traiter cette question qui fédère de nombreux interlocuteurs (ministère de la Culture et autres institutions, familles et ayants droit, chercheurs, avocats, presse etc.).

Contenus pédagogiques
Objectifs: 
Présenter les grands enjeux politiques de la recherche et de la restitution, les méthodes de la recherche de provenance, les obligations de mise en valeur et de présentation de ces œuvres au public. Aider les professionnels à gérer au mieux ces œuvres et à traiter cette question qui fédère de nombreux interlocuteurs (ministère de la Culture et autres institutions, familles et ayants droit, chercheurs, avocats, presse etc.).
Public visé: 
documentation
Résultats attendus de la formation: 
Attestation de présence
Modalités d'alternance: 
pas d'alternance
Conditions spécifiques: 
Conservateurs du patrimoine et des bibliothèques, administrateurs territoriaux ou civils, responsables administratifs d’établissements patrimoniaux, documentalistes, chargés d’études documentaires, bibliothécaires, régisseurs des collections, attachés de conservation, assistants de conservation, adjoints du patrimoine, ingénieurs de recherche, ingénieurs d’étude, responsables de fonds patrimoniaux, personnels de l’État, des collectivités territoriales et du secteur privé.
Accès handicapés: 
Oui
Déroulement du stage
Modalités d'enseignement: 
Formation entièrement présentielle
Durée (heures): 
24
Période de formation: 
Ma, 16/03/2021 - Je, 18/03/2021
Inscription
Période d`inscription: 
Me, 18/12/2019 - Sa, 06/02/2021
Prise en charge des frais de formation possible: 
Oui
Frais restants à la charge du stagiaire: 
870.00 EUR
Contact de l'action de formation: 

Mondon Maguelonne

Nom: 
Mondon
Prénom: 
Maguelonne
Téléphone fixe: 
+33 472114446
Courriel: 
maguelonne.mondon@enssib.fr
Web: 
http://www.enssib.fr/
Domaine - NSF: 
325
Domaine - Rome: 
32214
Niveau à l'entrée en formation: 
Sans niveau spécifique
Niveau à l'entrée en formation obligatoire: 
Non
Formation certifiante: 
Non
Rythme de la formation: 
Temps plein
Modalités d'entrée sortie: 
Entrées / sorties à dates fixes
Langue utilisée lors de la formation: 
Français